mardi 22 avril 2008

Petite étude sur une révélation prophétique:

Le cas du prophète Muhammad.

Je vous propose de porter un regard médical sur la révélation de Muhammad, telle qu'elle est présentée dans les récits de la vie du prophète.

On peut identifier plusieurs modes pratiques par lesquels Muhammad reçoit sa révélation. La multiplicité des modalités de la révélation représente une surenchère qui oriente le diagnostic.
Analysons chronologiquement ces épisodes.

Mode 1: Le premier épisode chronologiquement est la revélation de la caverne.
Muhammad est un homme de 40 ans, marié depuis 15 ans à une femme de 55 ans, avec enfants. Khadija tient une riche entreprise de commerce. Muhammad participe aux affaires, au moins au début. On n'a pas notion d'antécédents médicaux, hors le rejet du nourrisson par une nourrice qui le juge anormal (il aurait pu s'agir de convulsions), et l'enfance difficile d'un orphelin de père.

Muhammad décrit plusieurs rêves prémonitoires qui l'auraient pousser à s'isoler dans une grotte voisine pendant des périodes de plusieurs jours. la légende veut que Muhammad y reçoive la vision d'un ange. Cet ange lui parle et le "presse" trois fois, puis lui transmet les premiers versets du Coran. Muhammad, plein d'effroi, le coeur battant, les épaules tremblantes, court raconter son affaire à Khadija: "J'ai peur, que m'arrive-t-il ?" Il demande qu'on le place sous une couverture(a). Il craint une possession démoniaque.

Puis vient une période sans révélation estimée entre six mois et trois ans, dite Fatrah.
D'autres récits décrivent des doutes, une dépression, et une volonté suicidaire durant cette période. Muhammad tenterait de se jeter du haut de la montagne, l'ange intervenant pour l'en empêcher.

La révélation reprend avec un second récit: Muhammad se promenant dans les collines, reçoit la vision de l'ange assis sur un trône entre ciel et terre, et retourne précipitamment chez Khadija pour se faire enrouler à nouveau dans des couvertures. L'incident correspond à la révélation de nouveaux versets, et d'autres versets seront ensuite plus régulièrement produits(a).

Voici plusieurs hypothèses:
- a) Il s'agirait d'expériences d'apparitions assimilables à des épisodes psychotiques aigus. De tels épisodes sans antécédents, ne surviendraient qu'en cas d'intoxication. Une hypothèse serait une crise hallucinatoire liée à une consommation d'alcool. Une autre possibilité serait une crise épileptique focale avec des hallucinations.
Le regard que Muhammad porte plus tard sur l'alcool est compatible avec cette interprétation(b).
De même la dépression présumée est compatible avec la consommation chronique d'alcool.
L'enroulement dans la couverture traduirait un trouble somatique: Sensation de froid, peut-être tremblements ou mouvements incontrôlés.
Mais le contenu complexe et élaboré du délire est plus en faveur d'une élaboration.

- b) Il s'agit d'un acte dramatique que Muhammad initie. La démonstration faite auprès de Khadija suggère un comportement destiné à un auditoire. Il s'agirait d'une comédie théatrale bien préparée par un mythomane. Le caractère élaboré du discours est en faveur de cette hypothèse. L'émulation d'un mythe connu par Muhammad est probable. L'ange Gabriel est tiré de l'annonciation à Marie du mythe chrétien connu par Khadija. Le caractère ternaire de l'injonction angélique est une forme poétique de rappel du mythe trinitaire meccan pré-islamique.
Les épisodes dépressifs et suicidaires relatés seraient aussi des mises en scène car leur contenu est d'origine mythique évidente. La couverture pourrait être une analogie avec un voile de prière. L'objectif serait d'attirer l'attention sur soi.

- c) Le tout est une fable inventée tardivement pour apporter du crédit au "miracle" du coran.

Khadija préfère voir son mari comme un prophète admirable plutôt que comme un épileptique ou un démoniaque. Ainsi elle l'encouragerait dans ses premiers mensonges.

Mode 2: La révélation se poursuit avec des dialogues hallucinatoires répétés avec l'ange Gabriel. Personne ne le voit, sauf Muhammad. Personne ne l'entend, sauf Muhammad. L'ange s'enfuit quand Khadija se dénude. Muhammad ne ressent aucune perturbation physique lors de ces épisodes mais décrit une certaine anxiété.
- a) Ce tableau pourrait suggérer une psychose, mais Muhammad était un chef de culte socialement entreprenant. Un psychotique aurait présenté des discordances aboutissant à son rejet social.
- b) Il s'agit là aussi de mythomanie. Il pourrait avoir existé un évènement réel à l'origine de ce mensonge, sous la forme d'une rencontre banale que Muhammad aurait réinterprétée. Mais l'invocation du personnage de l'ange Gabriel est d'inspiration mythique évidente. Muhammad suggère qu'il est une personne spéciale dotée de perceptions extraordinaires.

Mode 3: Muhammad prie à la mosquée. Il entame un combat avec une personne imaginaire devant des spectateurs. Il affirme qu'un démon ifrite est venu l'ennuyer durant sa prière(c).
Cet épisode peut être interprété soit comme une hallucination vraie, soit comme un jeu dramatique, à moins que l'histoire ne soit une pure invention.
Le fait qu'il y ait tout un auditoire présent et l'explication présentée orientent vers une manifestation dramatique à but démonstratif: Muhammad veut prouver qu'il est plus fort qu'un ifrite. L'impression est renforcée par d'autres hadiths: Muhammad se penche en avant pour attraper les fruits du paradis pendant la prière(d). On a affaire à une personnalité narcissique.

Mode 4: Le mode suivant est la révélation sous forme de "crises" avec toutes sortes de manifestations somatiques: rougeur faciale, hypersudation du front(e), hyperventilation, regard baissé, immobilité, mouvement des lèvres sans émission de son(f). Il y a parfois une chute sur le sol brutale et inopinée. Muhammad décrit un "son de cloche"(e) et la crise s'accompagne d'un "inconfort physique".
Je propose deux hypothèses:
- a) Il s'agirait de crises épileptiques partielles.
Mais des crises focales seraient bien stéréotypées avec le même tableau clinique à chaque fois déroulé dans la même chronologie: Le tableau ne colle pas vraiment.
- b) Les crises sont simulées. Le fait que ces crises soient faites devant témoins et le répertoire étendu de ces manifestations orientent plutôt vers des troubles factices. Une manifestation hystérique ou trouble de conversion est écartée parce qu'il n'y a pas de trouble psychologique associé.
Les manifestations faciales décrites: changement de couleur, hypersudation sont difficiles à simuler. Mais on lit dans certains récits que Muhammad devient "noir" de colère.
Dans d'autres récits, les crises se produisent à la demande pour confondre un contradicteur. Ceci prouve qu'il s'agit dans ce cas de troubles factices. Leur but est gratifier le narcissisme.

E) Mode 5: Un mode de révélation plus rarement employé par Muhammad est le voyage en esprit, spécifiquement son voyage à Jerusalem et au septième ciel(g). Le contenu du discours, et le rôle joué par l'ange Gabriel, montrent qu'il s'agit d'une complète invention, basée sur plusieurs mythes dont Muhammad a eu connaissance. Je dirais avec humour que ce voyage fantastique manquait à son répertoire.

F) Mode 6: En fin de carrière, Muhammad n'a plus besoin de prouver quoi que ce soit, car chacun craint pour sa vie. A ce moment, les révélations sont supposées se faire très simplement pendant son sommeil. Ceci est un argument pour affirmer que les manifestations somatiques des révélations précédentes étaient factices. Une autre possibilité serait que les manifestations somatiques de sa maladie se soient atténuées ou aient disparu avec l'arrêt d'une intoxication. L'extrême intolérance à la critique du personnage est un trait narcissique.

En conclusion le diagnostic le plus probable au regard de la classification des maladies mentales(h) serait une conduite élaborée de mensonge pathologique incluant des troubles factices dans le cadre d'une personnalité narcissique.

notes:
(a) Bukhari 1:3 et 4:461
'Aisha (la mère des croyants fidèles) a rapporté: Le commencement de l'inspiration divine à l'Apôtre d'Allah prît la forme de rêves positifs qui devinrent vrais comme le jour, et ensuite l'amour de la solitude lui fut imparti. Il prît l'habitude de s'isoler dans la grotte de Hira pour prier de façon continue pendant plusieurs jours avant que (ne revienne) son désir de voir sa famille. Il prenait avec lui la nourriture pour ce séjour puis revenait à Khadija se réapprovisionner. Soudain la Verité est descendue sur lui alors qu'il était dans la caverne. L'ange vint à lui et lui demanda de lire. Le Prophète répondit: "Je ne sais pas lire." Le Prophète a ajouté: "L'ange m'attrapa et me pressa si fort que je n'en pouvais plus. Puis il me relâcha et me demanda de nouveau de lire et je répondis: "Je ne sais pas lire." Il m'attrapa à nouveau et me pressa à nouveau si fort que je n'en pouvais plus. Puis il me relâcha et me demanda à nouveau de lire et je répondis: "Je ne sais pas comment lire (ou que dois-je lire)?" Alors il m'attrapa pour la troisième fois et me pressa puis me relâcah et dit:"Lis au nom de ton Seigneur, qui a créé (tout ce qui existe) et a créé l'homme d'un caillot. Lis! Et ton Seigneur est le Plus Généreux." (Coran, Sourate 96, versets 1,2,3).
Ensuite l'Apôtre d'Allah rentre avec l'Inspiration et le coeur battant fort. Ses muscles entre cou et épaules tremblèrent jusqu'à ce qu'il vînt à Khadija bint Khuwailid et lui dit: "Couvre moi! Couvre moi!" Ils (Khadija et les gens) le couvrent (d'une couverture) jusqu'à ce que sa peur soit finie et après cela il leur dit tout ce qui s'est passé et dit: "J'ai peur de ce qui m'arrive." Khadija répondis: "Jamais! Par Allah, Allah ne te défavorisera pas. Tu entretiens de bonnes relations avec tes amis et ta famille, tu aides le pauvre et le destitué, tu sers tes invités généreusement et tu assistes ceux que la calamité a frappé et qui le desservent."

... (Khadija emmène Muhammad auprès de son cousin Waraqa bin Naufal bin Asad bin 'Abdul 'Uzza qui reconnaît l'ange comme Gabriel.)

Jabir bin 'Abdullah Al-Ansari a rapporté, alors qu'il parlait de la période de pause dans la révélation, en citant le Prophète: "Quand je marchais, soudain j'entendis une voix dans le ciel. Je regardai en l'air et vis le même ange qui m'a visité dans la groote de Hira, assis sur une chaise entre ciel et terre. J'ai pris peur de lui et rentrai à la maison et dit: 'Enroule moi (dans des couvertures).' Et ensuite Allah révèla les Saints Versets suivants: (Coran 74.1-5) "O toi! enroulé dans des vêtements! Lève toi et avertit, ... , et fuit les idoles." Après cela la révélation commenca, fortement, fréquemment et régulièrement.

Notez que le tremblement des muscles entre cou et épaules n'est pas dans toutes les versions.

(b) Coran 2:219 Ils vous interrogent sur (la consommation de) vin et les jeux. Réponds: "Dans les deux (pratiques) sont un grand péché, et une certaine utilité, pour les hommes; mais le péché est plus grand que le profit."
Coran 83:25 "(Au Paradis) Du vin de choix bouché leur sera donné à boire d'un trait."
Coran 47:15 Des rivières de vin délicieux coulent au Jardin du Paradis.
Coran 37:47 Au paradis est servi du vin qui ne provoque ni céphalées, ni somnolence.
La prohibition n'intervient qu'après l'émigration à Medine: le vin de palme est jeté (Bukhari 3:644).

(c) Buhkari 1:450, 2:301 et 4:634.
Le Prophète a dit, "La nuit dernière un ifrite de la race des Djinns vînt à moi et tenta d'interrompre mes prières mais Allah me permît de le vaincre au combat. Je voulai le lier à l'un des piliers de la mosquée pour que chacun d'entre vous puisse le voir au matin mais je me rappelai la phrase de mon frère Salomon (comme il est dit dans le Coran 38.35): "Mon Seigneur! Pardonne-moi et accorde moi un royaume tel qu'il n'appartienne à personne d'autre après moi.
Le narrateur Rauh a dit, "Lui (the demon) a été congédié en état d'humiliation."
(Muhammad considère Salomon comme le roi des Djinns, entre autres).

(d) Bukhari 2:303.
Une fois le soleil a connu une éclipse et l'Apôtre d'Allah se leva pour la prière et récita une très longue sourate et s'incline un long moment puis il leva la tête et commença à réciter une autre sourate. Puis il s'inclina et quand il eut fini, il se prosterna et fit ma même chose dans le second Raka et ensuite dit, "Ces (éclipses) sont deux des signes d'Allah et si vous les voyez, priez jusqu'à ce que l'éclipse soit finie. Sans doute aucun, pendnat que je me tenais debout à cet endroit je vis tout ce qui m'est promis par Allah et je vis (le Paradis) et je voulus cueillir une branche (de grapes) de là, au moment où vous m'avez vu faire un pas en avant. Sans doute aucun, je vis l'Enfer avec ses différentes parties qui se détruisent les unes les autres quand vous m'avez vu aller en arrière et là (en enfer) je vis 'Amr bin Luhai celui qui initia la tradition de laisser aller librement des animaux au nom des idoles."

(e) Bukhari 1:2
'Aisha (la mère des croyants fidèles) a rapporté:
Al-Harith bin Hisham demanda à l'Apôtre d'Allah "O Apôtre d'Allah! Comment la Divine Inspiration t'a-t-elle été révélée?" l'Apôtre d'Allah répondit, "Parfois c'est (révélé) comme le sonnerie d'une cloche, cette forme d'inspiration est la plus dure de toutes et ensuite cet état passe après que j'aie saisi ce qui est inspiré. Parfois l'Ange vient sous la forme d'un homme et me parle et je saisis quelque soit ce qu'il me dit." 'Aisha ajouta: En vérité j'ai vu le Prophète inspiré Divinement un jour (où il faisait) très froid et j'ai remarqué la Sueur qui coulait de son front (en même temps que l'inspiration était finie).

(f) Bukhari 1:4
Said bin Jubair a rapporté:
Ibn 'Abbas expliquait la déclaration d'Allah. "Ne remue pas ta langue avec (le Coran) pour aller plus vite." (Coran 75.16) Said: "l'Apôtre d'Allah avait l'habitude de supporter la révélation avec une grande difficulté et il remuait les lèvres (rapidement) avec l'Inspiration." Ibn 'Abbas remua les lèvres (d'une certaine façon) et dit, "Je remue les lèvres devant vous comme l'Apôtre d'Allah les remuait." Said remua les lèvres en disant: "Je remue les lèvres, comme j'ai vu Ibn 'Abbas remuer les siennes." Ibn 'Abbas ajouta, "Ainsi Allah a révélé 'Ne remue pas ta langue avec (le Coran) pour aller plus vite. C'est à nous de la rassembler et de vous donner (O Muhammad) la capacité de le réciter (le Coran) (75.16-17)' Ce qui signifie qu'Allah fera que (le Prophète) se rappelera la partie du Coran qui a été révélée à ce moment et la récitera. La déclaration d'Allah: Et 'Quand nous te l'avons récité (O Muhammad à travers de Gabriel) alors tu suis sa récitation' (75.18) signifie 'Ecoute et sois silencieux.' Ensuite c'est à Nous (Allah) de rendre (la Révélation) claire pour toi'. (75.19) signifie 'Ensuite c'est à Nous (Allah) de te le faire réciter (et sa signification sera claire par elle-même au travers de ta langue). Après cela, l'Apôtre d'Allah écoutait Gabriel a quelque moment qu'il puisse se manifester et après son départ il le récitait comme Gabriel l'avait récité."

(g) Coran 17
Bukhari 4:429
Malik bin Sasaa a rapporté:
Le Prophète a dit: "J'étais à la Maison à mi-chemin entre le sommeil et l'éveil, (un ange me reconnut) comme l'homme allongé entre deux hommes. Une vasque d'or pleine de sagesse et de foi me fut apportée et mon corps fut ouvert de la gorge jusqu'à la partie basse de l'abdomen et mon ventre fut lavé avec l'eau de Zam-zam et (mon coeur) rempli de sagesse et de foi. Al-Bouraq, un animal blanc, plus petit qu'une mule et plus grand qu'un âne me fut apporté et je partis avec Gabriel.
...

"
Bukhari 5:227
Malik bin Sasaa a rapporté que l'Apôtre d'Allah leur a décrit son Voyage de Nuit en disant: "Pendant que j'étais allongé à Al-Hatim ou Al-Hijr, soudain quelqu'un vint à moi et ouvrit mon corps en le coupant de là à là." J'ai demandé à Al-Jarud qui était à coté de moi, "Qu'est ce qu'il veut dire ?" Il dit, "Cela signifie depuis sa gorge jusqu'à la région du pubis," ou bien, "Depuis le haut de la poitrine." Le Prophète dit encore, "Il prit alors mon coeur. ensuite une vasque d'or de Foi me fut apportée et mon coeur fut lavé et rempli et ensuite remis à sa place originelle. Ensuite un animal blanc plus petit qu'une mule et plus grand qu'un âne me fut apporté."
...
"

note: le poète nous suggère la nature de ce "trip": le nom de l'animal que chevauche Mahomet est "Bouraq", de "abou araq" = "qui engendre la sueur", une propriété pharmacologique du cannabis. Ceci ne prouve pas que Mahomet se soit drogué: le conte est plus probablement l'adaptation au service de la secte d'un matériel poétique déjà existant.

(h) DSM IV TR:
Hystérie ou trouble de conversion: Le patient présente un trouble psychologique associé à des manifestations somatiques qu'il ne contrôle pas.
La mythomanie ou mensonge pathologique ou pseudologie fantastique est considérée comme un symptôme associé aux troubles suivants:
- simulation (malingering) faite en vue d'un bénéfice externe.
- confabulation: souvenirs inventés.
- syndrome de Ganzer: réponses approximatives, hallucinations, amnésies.
- troubles factices: les manifestations somatiques sont feintes.
- personalité borderline: troubles de l'identité, contradictions, pensée décousue.
- personalité antisociale: tromperie répétée et persistante pour le profit personnel ou le plaisir associée à une egocentricité pathologique.
- personalité histrionique et narcissique: comportement dramatique de recherche d'attention.
le narcissique recherche la gratification de l'ego et l'auto-agrandissement dans le regard de l'autre.
l'histrionique est plus superficiel.

1 commentaire:

radi a dit…

Mohamed saws était connu dans sa jeunesse pour n'avoir jamais bu de vin ni s'approcher des idoles ni mem avoir menti , on le srnommait ASSADIQ et AL AMINE ?
comment vous prétendez qu'il soit menteur et avoir attendu 40 ans pour mentir ?
le prophéte saws récitait à ses compagnons toutes les révélations et ils l'ont vu parfois en train de recevoir les révélations il était sincére " dites je ne suis qu'un humain comme vous il m'est seulement révélé que votre Dieu est un et que celui qui veut aller à l'encontre de son Dieu , qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe à l'adoration de Dieu aucune aucun autre" fin de sourate la caverne .
si les psychotique les épileptiques peuvent produire quelque chose comme le coran " hacha maad allh- avec ses prodiges dans la médecine , l'astronomie , la physique
alors la psychopathie et l'épilepsie seraient des bienfaits et on n'aura qu'à cultiver ces pathologies pour en tirer ce grand savoir qui est dans le coran et qui a été transféré à l'occident avant la renaissance par IBN ROCH - IBN SINA - IBN ARABI -IBN TOFAI- IBN AL BAITAR -IBN ALHAITAM-JABER BNOU HAYANE - AL KHAWARIZMI IBN KHALDOUN - AL FARABI pour ne citer que ceux la allez lire le bouquin ecrit par ingrid honégue : le saleil d'aalah brille sur l'occident ou encore les astrophisycien et les médecins que se convertissent à l'islam tels MAURICE BUCAILLES ou encore VICTORE HUGO qui a écrit un trés long et joli poéme sur le prophéte saws.
Jésus a dit : je n'ai pas trouvé de difficultés pour faire ressiciter les morts mais j'ai trouvé des difficultés avec les imbéciles fin de citation.

tous les prophétes nous ont rapporté droit et nous y croyant et espérons que Dieu nous guide au droit chemin de la libérté , la paix , la fraternité la tolérance et le juste milieu qui assure l'équilibre.
le prophéte sidna mohamed c(est lui qui interférera devant dieu pour sa nation-ouma
tellement il aime les croyants on le nomme chez nous acchafii.
nous l'aimons plus que n'importe quelle autre et nous ne dénigrons aucun prophéte car nous sommes de vrais croyants et nous avons un livre authentique il est récité tel qu'il a été révélé , aucune altération les autres religions étaient par le passé valables mais les modifications apporté par les scribes hébreux et plus tard l'église romaine ont vidé les ecritures saintes de leur vraies substances d'ou le grand leurre .
pour terminer je vous invite à méditer ces paroles divines de sourate la caverne :
celui qui veut croire qu'il croit et ce celui qui veut nier l'existence de dieu qu'il le fasse , nous avons préparé aux mécréant un feu qui brulent les figures .